"La Sécurité est un droit (Rue Bleue)"

Pour une police de proximité efficace et partout !

image_author_Alain_Dumait
Par Alain Dumait
56 articles
14 déc. · 2 mn à lire
Partager cet article :

Jeux olympiques : les problèmes de sécurité passent maintenant avant les espérances sportives !

Dans le dossier de présentation de la candidature de la France pour accueillir les Jeux à Paris en juillet 2024, la partie sécuritaire était absente, laissée à l'initiative du pays d'accueil. On est maintenant dans l'urgence.

Bonjour à tous !
Nous sommes le jeudi 14 decembre 2023.
Vous lisez le numéro 81 de “La Sécurité est un Droit - Rue Bleue”: parce que vous figurez sur notre fichier d’envois (30.956 destinataires). Vous la recevez sur votre boîte mail chaque jeudi.
Si vous n'êtes pas encore souscripteur, c’est le moment de le faire ! 
C’est ici.
Pour lire ou relire tous les numéros précédents, 
c’est là !
Et, pour les plus anciens, 
c'est là.
Et pour faire un don, défiscalisé à 66%, 
c'est là

Dernière minute : “homicides” et “coups et blessures volontaires” déjà en hausse de 7% pour 2023….(Source : Interstats décembre 2023 )

L’édito

Selon nos informations, s’agissant du recrutement de personnels privés pour contribuer à la sécurité des prochains Jeux, l’incertitude serait sur le point d’être levée, avec quelques accommodements sur les qualifications exigées…
Soulagement au ministère de l'Intérieur.
Mais d’autres incertitudes demeurent. Par exemple sur les livraisons de matériels de contrôle d’accès, qui, à ce jour, selon les fabricants, n’ont pas été encore commandés. Il en va ainsi des portiques intelligents du type des
sas Paraphe, déjà utilisés dans des aéroports.
Or il y a un lien évident entre le volume des personnels mobilisés et celui des matériels mis en place.
Ce qui est d’ailleurs vrai également en matière de lutte contre la délinquance.
Frédéric Péchenard, ancien directeur général de la Police nationale, et maintenant adjoint à la présidence du conseil régional d’Ile-de-France, vient de déclarer : “Lutter contre la délinquance ne se réduit pas à augmenter le nombre de policiers”.
Il faut qu’ils disposent des meilleurs outils possible.
Il faut aussi qu’il soient bien formés, toujours entraînés, mieux motivés…
Et cela vaut au quotidien, comme pour la sécurité des prochains Jeux.
Faites le test : entrez dans une mairie, un commissariat, une brigade, un bureau de poste, ou un Apple store, et constatez la différence, dans l’accueil, le service, l’efficacité…
Et pourtant, aussi différents qu’ils semblent, les personnels en question diffèrent principalement par la formation reçue…

Livre événement

Pour la première fois, les commandants du GIGN racontent leur unité dans un livre. Vient de paraître, chez Mareuil éditions, l’ouvrage de Pierre-Marie Giraud : Le GIGN, par ceux qui l’ont commandé. C’est le récit d’une épopée de 50 ans. Ils partirent 18 – en fait 19 – et sont aujourd’hui plus de 1.000, avec des exploits remarquables, en grand nombre, à leur actif. Et quel est le secret, au-delà de leur exigeante sélection ? La formation permanente à haute dose !

Quelques informations brèves mais importantes, avec liens

...