"La Sécurité est un droit (Rue Bleue)"

Pour une police de proximité efficace et partout !

image_author_Alain_Dumait
Par Alain Dumait
56 articles
4 janv. · 2 mn à lire
Partager cet article :

Sécuriser le réveillon du jour de l'an sur les Champs Elysées, et les JO, à partir du 26 juillet, seront des exercices très différents !

Jamais les pouvoirs publics publics français n'avaient pris un tel risque sécuritaire…

L'information du jour : la publication du rapport de la Cour des comptes sur la politique de lutte contre l'immigration irrégulière. Pour le lire, c'est ici.

Trois points m'ont  personnellement frappé : 

  • Le nombre d'étrangers en situation irrégulière présents en France est généralement estimé à partir du nombre de bénéficiaires de l'aide médicale d'État (439 000 en juin 2023)... Sic !

  • La police aux frontières et les douanes, qui se partagent la tenue de 126 points d'entrée dans l'espace Schengen en provenance des pays tiers, sont fortement mobilisées depuis 2015 par le contrôle des frontières avec les autres pays de l'espace Schengen. Ce rétablissement du contrôle des frontières intérieures, censé être temporaire, dure depuis huit ans et présente une efficacité limitée… Sic !

  • Avec 447 257 obligations de quitter le territoire (OQTF) prononcées entre 2019 et 2022, les préfectures sont saturées…Sic !

Mon commentaire : l'Etat-mamouth-providence, obèse - qui mobilise sur cette seule politique quelque 16.000 fonctionnaires et militaires - est aujourd'hui impuissant et ne peut mener à bien cette mission, pourtant affichée comme prioritaire….

A noter : En 2023, 29.437 migrants ont fait la traversée de la Manche (1.000 dans la seule nuit du jour de l’an…), contre 45.774 en 2022, selon des chiffres du ministère de l’Intérieur britannique. Le bilan de 2023 reste cependant le deuxième plus élevé jamais enregistré, supérieur à celui de 2021 (28.526).

L’édito

Plus de 90 000 policiers et gendarmes, ainsi que 5.000 militaires de l’opération Sentinelle, ont été mobilisés dimanche pour sécuriser le passage à la nouvelle année, dont 6.000 forces de l’ordre à Paris. 73 unités de forces mobiles dont quatre unités de la nouvelle CRS8 faisaient partie du dispositif, ainsi que des hélicoptères.
Pour le ministre de l’Intérieur, il s’agissait d’une mobilisation qui faisait figure de test sur la capacité à accueillir sans incident plusieurs centaines de milliers de spectateurs, en particulier sur les Champs-Élysées. Les questions sont donc :
- Ces deux évènements sont-ils vraiment comparables en termes de risques sécuritaires ?
- Un tel dispositif peut-il être maintenu pendant 18 jours (au moins) ?
- Le bilan, jugé satisfaisant par le ministre, multiplié par le nombre de journées des JO, serait-il alors jugé également “satisfaisant” ?

Pour rappel, le bilan officiel de la nuit de la Saint-Sylvestre en France est de 380 interpellations (un chiffre en baisse de 10 % par rapport à l’an dernier), et 745 véhicules brûlés (en baisse également de 10 %).

...